mercredi, 24 septembre 2014 09:56

La tomodensitométrie mobile dans les services d’hospitalisation

Écrit par 

Eternel fantasme des unités de soins intensifs et des unités de médecine d’urgence, le scanner mobile n’est pas une légende comme certains le pensent. En effet, il existe des solutions, certes limitées mais bien présentes sur le marché.

La société Neurologica, récemment rachetée par Samsung, a développé deux scanners mobiles tout à fait fonctionnels : le BodyTom et le CereTom.

Le CereTom est un scanner 8 coupes (épaisseurs de 1.25mm, 2.5mm, 5mm et 10mm) disposant d’un tunnel de 32 cm de diamètre et d’un FOV de 25cm. Il est surtout dédié aux crânes et aux extrémités et peut aussi se prêter à la pédiatrie.



Le BodyTom est un scanner 32 coupes (épaisseurs de 1.25mm, 2.5mm, 5mm et 10mm) disposant d’un tunnel de 85 cm de diamètre. L’acquisition se fait par mouvement du statif. Il est généralement utilisé dans les blocs opératoires.



Ils sont tous les deux reliés par WIFI à une console de commande/reconstruction (2D/3D) et peuvent être équipés d’un injecteur pour réaliser des séquences angiographiques. L’autonomie est estimée à 12h et la batterie peut être rechargée sur le secteur. L’avantage majeur de ce type d’appareil est d’éviter de mobiliser des patients « à haut risque » jusqu'à des scanners conventionnels. Ils peuvent aussi être utilisés dans des domaines plus spécifiques comme le déploiement dans des zones de conflits armés.

En attendant un éventuel achat, nous vous souhaitons bien du plaisir pour démêler les nœuds des perfusions et des différentes pompes.